résidence pilon hébert architecture

Résidence Pilon-Hebert

Là haut

Perchée sur les hauteurs au bord d’un important dénivelé, cette demeure contemporaine, jouant sur la dualité entre zones opaques dissimulées à l’abri des regards et aires habitables bercées de lumière, est le refuge idéal pour se ressourcer en toute intimité. Son design minimaliste, mais chaleureux, pourvu d’un débord de toit aérien, incarne la signature d’ESPACE VITAL. Nichée sur une terre surplombant le lac Memphrémagog, à proximité de la station de ski Owl’s Head, la propriété présentait l’emplacement idéal : un petit paradis proche des montagnes et de l’eau afin de profiter des activités hivernales durant la saison froide, mais aussi d’un bateau durant les vacances estivales. Ils souhaitaient une maison assez vaste pour y accueillir des amis, mais qui soit de plain-pied afin de s’y installer complètement dans quelques années.

Le premier défi fut de déterminer une surface habitable sur la large bande délimitée par la falaise et la ligne d’entrée de rue. La superficie où s’implanter n’était pas immense . Dès le départ, le concept a donc été celui d’une maison à double face : du côté rue, des bâtiments opaques, favorisant le secret et l’intimité ; de l’autre, des aires de vie tournées vers l’extérieur, laissant pénétrer la lumière. En évitant de donner un accès en ligne droite pour mener à la maison. Le chemin est au contraire sinueux et, à mesure que l’on s’approche de la bâtisse, crée une impression de découverte. Il aboutit à des façades fermées,  augmentant l’effet de surprise. Puis, une fois franchi le seuil de la propriété, le vestibule en quinconce ne dévoile pas immédiatement l’aménagement intérieur et son ouverture sur le paysage. Ce n’est qu’une fois dans les aires de vie du rez-de-chaussée que l’on découvre la vue spectaculaire sur la nature et le lac. Partout dans la maison,  les corridors sont minimisés afin que la circulation soit fluide. À l’extérieur comme à l’intérieur, l’utilisation du bois a été privilégiée. Dans les pièces, le bois naturel se retrouve en accent, et vient faire écho à celui de la terrasse et du débord de toit. Dans n’importe quelle pièce, la vue sur le lac et la nature est imprenable. Un cube en verre permet d’être perché dans les hauteurs pour observer l’environnement et se sentir comme dans la cime des arbres. Dans le salon, l’immense fenestration, doublée de cet espace d’observation, donne l’impression que l’intérieur est prolongé vers l’extérieur. Enfin, afin de se protéger du soleil l’été, un débord de toi a été créé aux orientations sud et ouest et qui est cintré du côté est au-dessus de la chambre principale. Cet élément architectural simple, en plus de contribuer à l’économie d’énergie, donne une ligne dynamique et élancée à la bâtisse. Dans la même perspective écologique, chaque fenêtre dispose d’un verre triple afin de minimiser le gain thermique l’été et, au contraire, réduire les pertes l’hiver.

Au bout du compte, malgré un budget assez limité, grâce à l’optimisation de la circulation et de la superficie des espaces,  c’est une propriété élégante, contemporaine et chaleureuse, aussi pourvue d’une vaste ouverture sur le paysage dans les aires de vie, qu’ESPACE VITAL a réussi à mettre sur pied, offrant à ses occupants un havre de paix idéal­.


 

résidence Pilon Hébert espace vital architecture
résidence Pilon Hébert espace vital architecture
résidence Pilon Hébert espace vital architecture
résidence Pilon Hébert espace vital architecture
contemporain maison design résidence Pilon Hébert espace vital architecture
résidence Pilon Hébert espace vital architecture
maison contemporaine
intérieur résidence Pilon Hébert espace vital architecture
cuisine résidence Pilon Hébert espace vital architecture
salon résidence Pilon Hébert espace vital architecture
résidence Pilon Hébert espace vital architecture
chambre résidence Pilon Hébert espace vital architecture
salle de bain résidence Pilon Hébert espace vital architecture
salle de bain résidence Pilon Hébert espace vital architecture
Plus d'articles
Bibliothèque Cégep Drummondville architecture projet espace vital
Bibliothèque Cégep Drummondville